Passer au contenu principal

L'histoire

Depuis 1941, le Bureau de gestion des urgences (OEM) fournit des services de planification et d'intervention en cas de catastrophe et d'urgence à la ville de Philadelphie. Retracez nos étapes importantes dans la chronologie ci-dessous.

Jetez un coup d'œil à nos récentes réalisations :


  • 2020 Activation
    prolongée pour la planification et la réponse à la pandémie de coronavirus. Le centre des opérations d'urgence a servi de plaque tournante aux efforts déployés à l'échelle de la ville pour freiner la propagation du virus et élaborer des plans de distribution de vaccins.
    Intervention et rétablissement après l'ouragan Ida. OEM s'est efforcé d'obtenir une déclaration de catastrophe majeure du président Biden après que la violente tempête a endommagé les résidents et les biens commerciaux ainsi que les infrastructures de la ville à la suite des inondations historiques de la rivière Schuylkill.
  • Réponse et
    rétablissement après l'ouragan Isaias de 2019. Les quartiers d'Eastwick et de Manayunk ont subi le plus de dégâts à la suite des inondations.
  • Draft 2017 de la
    National Football League. Cet événement de trois jours qui s'est tenu sur la promenade Benjamín Franklin a attiré plus de 250 000 personnes, un record d'affluence selon la NFL.
  • Convention nationale
    démocrate 2016. La convention de nomination présidentielle de trois jours était un événement spécial de sécurité nationale axé sur le Wells Fargo Center et le centre-ville de Philadelphie.
  • Rencontre
    mondiale des familles 2015 et visite papale du pape François. Cet événement spécial de sécurité nationale d'intérêt international a duré quatre jours et a attiré des centaines de milliers de personnes dans le centre-ville de Philadelphie et sur la Benjamin Franklin Parkway.
  • 2007 — À ce
    jour Le directeur général adjoint de la gestion des urgences et le personnel du Bureau de la gestion des urgences continuent de mettre en œuvre les recommandations énoncées dans le rapport du Comité d'examen de la préparation aux situations d'urgence. Il s'agit notamment d'élaborer des plans pour les populations vulnérables, d'étendre l'utilisation des systèmes d'information géographique et de nouer des partenariats avec le secteur privé.
  • 2006
    Le Maire a mis en place un comité d'examen de la préparation aux situations d'urgence d'une durée de six mois pour examiner les capacités de préparation et de réponse aux situations d'urgence de Philadelphie. Le comité a travaillé avec des experts indépendants. Le Comité a procédé à un examen approfondi de milliers de pages de documents, d'accords et de plans existants. Ils ont également effectué plus de 200 entretiens approfondis et des visites de sites.

    • L'évaluation et plus de 200 recommandations ont porté sur huit domaines principaux :
    • améliorer la capacité de gestion des urgences
    • améliorer les communications d'urgence
    • intégrer les services sociaux et de santé dans la gestion des urgences
    • renforcer les partenariats fédéraux, étatiques, régionaux et locaux
    • promouvoir la transparence et l'engagement communautaire dans la gestion des urgences
    • assurer la continuité du gouvernement et la continuité de la planification des opérations
    • protéger les infrastructures critiques et promouvoir les partenariats public-privé
    • élaborer des plans d'évacuation complets.
    • Le Maire a signé un décret pour faire du système national de gestion des incidents (NIMS) une politique de la ville. L'ordre attestait la conformité de la ville au NIMS. Cela a permis aux principaux membres du personnel de la Ville de suivre la formation NIMS.
    • Le Maire a autorisé la création d'un nouveau poste de directeur général adjoint pour la gestion des urgences. Ce directeur général adjoint est uniquement chargé des tâches de gestion des urgences. Sous la direction du directeur général adjoint, la ville met actuellement en œuvre des plans. Il s'agit notamment de plans à long terme pour la préparation aux situations d'urgence et de la mise en place d'une approche holistique de la planification de la gestion des urgences. Les services municipaux mettent en œuvre un grand nombre de réformes en matière de gestion et de préparation aux urgences.
  • 1985
    Le directeur exécutif du Bureau de la préparation aux situations d'urgence de la ville a été nommé coordonnateur de la préparation aux situations d'urgence du comté par le gouverneur, sur recommandation du Maire. En novembre 1985, le Bureau de la protection civile a été transféré au Bureau du directeur général. Il a été renommé Bureau de gestion des urgences, et son directeur exécutif relevait du directeur général de la ville. Le poste de directeur des services de gestion des urgences dans la fonction publique a été officiellement créé. La responsabilité de la coordination des activités liées à l'environnement et aux matières dangereuses a été transférée à l'OEM. L'EOC a été amélioré et automatisé.
  • 1975
    Lorsque le nouveau bâtiment de l'administration des Incendies a été inauguré en 1975, il comprenait le centre des opérations d'urgence de la ville à côté du nouveau Bureau de la protection civile.
  • 1972
    Le Maire a intégré le Conseil de défense civile de Philadelphie au service des Incendies. Il est devenu le Bureau de la protection civile (OEP). Sur recommandation du maire, le Gouverneur a nommé le Commissaire aux Incendies au poste de directeur. Jusqu'au milieu des années 1970, la loi fédérale stipulait que « la défense civile/la préparation civile/la préparation aux situations d'urgence » ne s'appliquaient qu'aux attaques ennemies.
  • 1951
    En réponse à la loi fédérale sur la défense civile de 1951, le Philadelphia Civil Defense Council était dirigé par un directeur. Ce Directeur a été nommé par le Gouverneur sur recommandation du Maire. Il s'agissait d'une agence distincte qui relevait du Maire. À partir de 1965, elle relevait du directeur général.
  • 1941
    La première organisation de gestion des urgences a été créée pendant la Seconde Guerre mondiale.
Haut